Scaphandriers professionnels et plongeurs d’Anao, l’aventure sous-marine s’affairent autour de cette ancre prisonnière du sédiment marin, par 22 mètres de profondeur, au centre de la rade de Villefranche-sur-Mer. (Photo Olivier Jude Anao-FMAS)

Une ancre géante devenue symbole de l’amitié franco-américaine entre

Villefranche-sur-Mer et la 6e Flotte de l’U.S. Navy

 

De précieux renseignements…

Voici de précieux renseignements historiques récoltés aux quatre coins du monde par Philippe Durand, Peter Searle (Toronto, Canada) et Barry Probst (Boston, Etats-Unis) concernant les détails historiques de cette ancre magnifique sortie des eaux de la rade afin de symboliser l’amitié historique entre les Etats-Unis et la France.

 

 

 

 

Une petite page d’histoire…

Panneau période 18e-19e composant le parcours historique exposé à la Gare Maritime

Dès 1777, on découvre officiellement les premières traces d’une flotte américaine séjournant en rade de Villefranche comme le démontrent les splendides gravures anciennes exposées à la gare maritime de Villefranche. C’est pour mettre définitivement fin à l’attaque de ses convois commerciaux reliant l’Europe aux Etats-Unis que cette flotte composée de puissantes frégates sillonnait depuis en Méditerranée. De nouvelle génération, ces frégates sont conçues avec un bois de chêne vert dont les planches épaisses, une fois assemblées, résistaient parfaitement aux impacts des boulets de canon tirés par les flottes ennemies.

La guerre de Tripoli (en anglais Tripolitan War), aussi appelée première guerre barbaresque (First Barbary War) ou guerre de la côte barbaresque (Barbary Coast War) est la toute première guerre engagée par les États-Unis d’Amérique. Elle sera menée contre les États barbaresques (le sultanat indépendant du Maroc et les trois régences d’Alger, de Tunis et de Tripoli, provinces indépendantes de l’Empire ottoman). Ce conflit maritime durera du 14 mai 1801 au 10 juin 1805 et mettra fin, ou presque, aux actes de piraterie en Méditerranée.

 

 

 

La société Byers a fourni des ancres aux principales puissances navales des cinq continents

Pour en revenir à notre ancre villefranchoise qui a fait couler beaucoup d’encre, présentée à l’entrée du parking Wilson, c’est la société W. L. Byers & Co., basée à Sunderland, en Angleterre qui a fondu cette ancre remarquable et dont les marques de fabrique, avec, entre autres, cette fameuse svastika, symbole de paix, sont apparues une fois les premières concrétions marines malheureusement enlevées.

Document tiré d’une brochure éditée par la société W.L. Byers Co., Ltd., Sunderland

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette fonderie a fourni officiellement des ancres aux gouvernements comme l’Angleterre, les Etats-Unis, la Russie, l’Argentine, le Chili, le Japon, l’Australie, l’Italie, la Turquie et la France… Comme l’atteste son catalogue de vente particulièrement bien fourni. Sans oublier une trentaine de compagnies maritimes prestigieuses qui utiliseront ces ancres de taille imposante et techniquement remarquables comme témoigne notre exemplaire sorti des eaux le 7 décembre 2016. Une opération spectaculaire réalisée par les plongeurs d’Anao, l’aventure sous-marine (FMAS) et leurs nombreux partenaires. Les ancres sont d’ailleurs fréquemment réutilisées au sein des marines nationales.

 

La structure générale de notre ancre, à part la rouille superficielle, est parfaitement conservée comme l’atteste le diagnostic technique établi par un expert mandaté sur place par la mairie de Villefranche.

 

Et pour clore ce chapitre, le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines vient de classer officiellement ce témoignage de 5 tonnes comme vestige archéologique. Une classification patrimoniale qui donne encore plus de valeur à ce symbole maritime dévoilé, en grandes pompes, devant toutes les autorités politiques et maritimes de notre région, par le vice-amiral Christopher W. Grady, le 20 janvier 2017.

Cette ancre est un symbole fort de l’amitié entre la France et les Etats-Unis. (Photo E. Dulière, Anao)

 

Cette ancre géante est devenue le symbole de l’amitié franco-américaine entre Villefranche-sur-Mer et la 6e Flotte U.S.

La municipalité de Villefranche va procéder rapidement à sa minutieuse restauration en mandatant une entreprise spécialisée afin d’en assurer sa conservation définitive dans le temps.

Notre ancre géante et chargée d’histoire et d’amitié retrouvera ainsi son lustre d’antan. Elle continuera à témoigner de notre riche histoire maritime aux multiples facettes.

L’aventure sous-marine continue !

Propos rédigés par Eric Dulière président de l’association Anao, l’aventure sous-marine

www.clubanao.org

Panneau explicatif exposé à côté de l’ancre

Pour en savoir plus :

http://www.ussixthfleet-villefranche.com/histoire/parcours-historique/

http://www.history.navy.mil/search.html?q=villefranche

http://www.searlecanada.org/sunderland/images13/byersbooklet.html#11

http://www.searlecanada.org/sunderland/sunderland212.html#curryer

https://www.history.navy.mil/content/history/nhhc/search.html?q=anchors