Nous savons tous que l’USS Springfield (CLG-7) était le dernier des navires Amiraux de la Sixième Flotte pour lequel Villefranche servait de port d’attache. Mais est-ce que vous connaissez la différence entre un navire Amiral et un navire “normal” de l’US Navy?
Le Vice-Amiral embarqué à bord du Springfield commandait la Sixième Flotte et non pas le Springfield, qui était sous la responsabilité directe du commandant de bord au rang de Capitaine de Vaisseau. La Sixième Flotte à l’époque consistait en une trentaine de bâtiments pour la plupart divisée en deux flottilles constituées de vaisseaux qui venaient en Méditerranée des ports de la Côte Est des Etats-Unis pour des périodes de rotation d’environ six mois. A partir de 1956, seulement le porte-pavillon de la Sixième flotte devait être basé à Villefranche en quasi-permanence.

L’Amiral ne vivait pas seul à bord … il jouissait d’un état-major d’une bonne centaine d’officiers, pour la plupart des officiers supérieurs, et d’hommes dont les responsabilités directes n’avaient rien à faire avec le Springfield recommended you read. Donc, ils travaillaient et vivaient séparés de la “ship’s company” – ceux affectés au Springfield propre.

L’Amiral avait sa propre passerelle, la “flag bridge”, en-dessous de la passerelle principale du Springfield d’où, avec ses officiers, il pouvait regarder les exercices opérationnels lorsque le navire Amiral naviguait en flottille ou simplement prendre plaisir à être en mer.

Les officiers de l’Etat-major avaient leur propre carré où ils dînaient et se reposaient, tout à fait séparés des officiers du Springfield. Que faisaient-ils? A part ceux qui préparaient les plans opérationnels de la Flotte, il y avait l’intendant chef de la Flotte, l’avocat chef, le médecin chef, le dentiste chef, le responsable de l’aviation, des sous-mariniers, des relations publiques et ainsi de suite.

L’un des rôles importants de l’Amiral était diplomatique : “montrer le drapeau” dans les grands ports du bassin méditerranéen.
CLG-7 Malte
USS Springfield à Malte – Crédit Photo Henry Batchelder

La fameuse Sixth Fleet Band, la fanfare de la Sixième Flotte composée d’environ 25 hommes, était embarquée non seulement pour le plaisir des marins et des hôtes VIP mais aussi pour donner des concerts en public.

Il y avait aussi à bord un détachement de Marines plus important que la normale pour fournir une garde d’honneur lorsque l’Amiral recevait des personnalités militaires et civiles dans tous les ports visités.

Enfin, un navire selectionné pour devenir Navire Amiral devait subir une conversion physique importante afin que les agencements soient suffisants pour faire face aux besoins de toute une communauté qui allait travailler, dîner et dormir à bord sans toutefois prendre part aux activités opérationnelles du vaisseau hôte.